Week-end pascal au soleil et au Tison.

Organisation de longue date, nous avions prévu de partir en moto en Provence non loin de la Méditerranée, pour profiter du cadeau de Marine, un week-end prolongé (Smartbox offerte à Noël pour deux nuitées dans une chambre d’hôtes de notre choix).

Nous sommes partis à Cuers, sis à une trentaine de km de Toulon, pour séjourner chez Martine et Jean-Michel au Clos Saint Jean. Seule ombre au tableau : le véhicule ! Nous avons été contraints de partir en voiture, en raison du genou fracassé de Catherine qui n’a pas l’autorisation avant plusieurs semaines de monter sur une moto même en temps que passagère… !! Qu’importe, ce week-end, la moto nous a collé aux fesses ! Pour tout dire, Martine et Jean-Michel sont tous les deux motards et une partie de leur logis est dédiée à l’une de leur passion : garage et abris conséquents pour ranger quatre belles motos : trois BMW une GS, un Café Racer de 83, un side car et une Honda Shadow 125. La belle mécanique a sa place ici : un tube Citroën, une 4L, une Coccinelle WW, des meubles anciens et objets collectors ont trouvé refuge avec goût et soin chez ces varois simples, sympathiques aux valeurs sures. Arrivés chez eux vendredi 31 mars en fin d’après-midi, nous avons été accueillis avec bonheur et générosité. Martine, ancienne restauratrice à Cuers, nous avait concocté un succulent dîner, simple et travaillé tout à la fois, un ravissement pour des papilles sustentées le midi même par un simple sandwich avalé à la va vite.

2013 03 Le Var - 001Repas au coin du feu d’une belle cheminée, où aucun ange n’est passé pour meubler la conversation : le contact s’est tout de suite fait. Mais qu’on ne s’y trompe pas ! Ce n’est pas parce que vous êtes motards que les liens se tissent sans anicroche. Encore que … !!

Samedi matin, ciel mitigé, mais du beau annoncé qui se confirme rapidement. Après un copieux petit déjeuner fait de bon café, d’excellentes confitures et de merveilleuses madeleines martiniennes, nous avons suivis sans hésiter les propositions de nos hôtes pour visiter un peu les alentours et profiter pleinement de notre journée.

2013 03 Le Var - 005

2013 03 Le Var - 039

D’abord, destination le village fortifié du Castelet où nous nous sommes régalés par la rencontre avec ses vielles pierres et l’explosion du printemps qui n’a pas encore fait son apparition en Haute-Savoie. Déjeuner réjouissant sur la terrasse du «bistro la souco» où nous avons fait honneur aux pêcheurs du coin. Frustration oblige, avant de filer pour une autre destination, nous nous sommes rendus au Circuit Paul Ricard du Castelet magnifiquement entretenu et joyeusement vivant et pétaradant.

Au circuit Paul RicardCatherine en a profité pour s’offrir un classique littéraire en la matière : Roadsters de légende, quelques pages et belles photos pour faire patienter la future novice et la F800R qui l’attend sagement au garage, avant l’obtention du A qui devra se mériter et le rafistolage des ligaments croisés et du ménisque lâchement amochés par un parisien qui se la pétait sur les pistes avant de faucher la jambe gauche de madame. Ski parallèle avant la collision, chasse neige après… C’était pas beau à voir, et ça fartait plutôt mal, question moral pour la descente finale !

Bon, passons l’éponge ! C’est en traînant la patte, que la belle est allée se faire shooter par son homme sur la plage du Pradet. Un cliché par ci, un cliché par là, en avant plan des lupins bleus, en arrière plan le sable, la mer, les vagues, le vent. Séquence romantique avant l’heure… Milieu d’après-midi, demi programme restant à parcourir. Visite des mines de Garonne où la légende côtoie les richesses découvertes et admirées des géologues mondiaux. Enfin coucher de soleil au fil de la presqu’île de Giens, où au Tire Bouchon Monsieur a invité Madame à dîner, vue imprenable sur la mer comme il se doit… Retour à notre port d’attache à 22h00 passées. Nuitée réparatrice et petit déjeuner gourmand pour repartir sous le soleil, la température avoisinant les 20°c. Passés Sisteron, en rejoignant Grenoble, retour à la réalité de notre région … chute de la température à 0,5c au Col de la Croix Haute, pluie, brouillard, petite baisse de moral pour Pierre-Alain, confiance azur pour Catherine. Arrivée vers 16h00 à Beaumont, sous la brise, le ciel changeant et un printemps frileusement timide. Quelle joie de redécouvrir nos crocus jaunes vifs avec un magnifique souvenir : Cuers, Martine et Jean-Michel, les fleurs, les arbres, la mer, les pierres et les vielles motos.

Pour les photos cliquez sur le lien : http://flic.kr/s/aHsjExQfhY

Laisser un commentaire